Philippe Pouletty, développeur de Carmat et investisseur atypique - Le Parisien

Philippe Pouletty, développeur de Carmat et investisseur atypique - Le Parisien

Le travail de l'homme d'affaires au sein de Truffle Capital

Soutenu par sa solide expérience dans cette branche, Philippe Pouletty (Philippe Pouletty, développeur de Carmat et investisseur atypique) s'occupe de la constitution et de la supervision des divers travaux des PME de Truffle liés aux sciences de la vie. Spécialisée dans la biotechnologie, Truffle Capital forme surtout des spins off de centres de recherche universitaires connus au niveau mondial. Le businessman et son équipe forment la majorité des compagnies épaulées par le fonds de placement. Actuellement, Truffle Capital s'occupe d'actifs avoisinant les 750 millions d’euros. L'ancien interne a créé la société en s'associant à Henri Moulard et à Bernard-Louis Roques, deux investisseurs expérimentés dans cette branche. Auprès de Truffle Capital, Philippe Pouletty se charge entre autres de l'expertise et de la sélection des brevets dignes d'intérêt des entreprises épaulées. Ces idées sont choisies selon leur nature novatrice.

Formation et premiers pas dans l'univers de la recherche

En 1985, le futur investisseur obtient son doctorat d’État en médecine de l’UPMC (université Pierre-et-Marie-Curie) avec les félicitations du jury. L'étudiant intègre l’université de Stanford l’année suivante. Entre 1981 et 1984, Philippe Pouletty a été interne à Paris. Se concentrant essentiellement sur l'immunologie et l'hématologie, il œuvre au sein de différents établissements hospitaliers se trouvant en région parisienne. Philippe Pouletty a véritablement pu explorer l'immunologie en profondeur au sein de l’hôpital Saint-Louis. Le futur entrepreneur a par ailleurs bénéficié d'un soutien financier de l’INSERM pour ses études dans cette branche durant son internat.

Truffle Capital, un fonds de venture capital participant à l'évolution des petites et moyennes entreprises

De 2009 à 2010, Philippe Pouletty est administrateur par intérim de Theradiag. Présente dans le portefeuille de Truffle Capital dès 2003, la startup spécialiste en diagnostic s'avère entrée en bourse en 2012. À travers la startup Myopowers, le chercheur et les spécialistes de Truffle Capital investissent dans la création de systèmes efficients pour améliorer les conditions de vie des personnes rencontrant des soucis d’incontinence urinaire d'effort sévère. En 2015, l'entreprise Pilosciences a été fermée au même titre que Cytomics, l'enseigne experte en substances antimycosiques. Philippe Pouletty s'est entre autres engagé sur le marché de la dermocosmétique via cet établissement édifié courant 2011. Dès 2005, Théraclion produit et commercialise de nouvelles thérapies par ultrason. Le portefeuille Truffle Capital se lance de ce fait dans les travaux sur les tumeurs du sein et de la thyroïde à travers cet établissement.

Premières réalisations dans le secteur de la création d'emploi

Protagoniste notable en termes de transplantation d’organes, SangSat a élaboré et distribué un produit antirejet véritablement performant, la Thyloglobuline. Cette substance atypique s'avère cédée à l'entreprise Genzyme dans les années 1990. Listée au Nasdaq dès 1993, SangSat Inc. a été édifiée par Philippe Pouletty grâce à de nombreux brevets enregistrés à titre individuel. Cette société édifiée en 1988 se concentre sur la transplantation d’organes. Philippe Pouletty a entre autres constitué Clonatec au commencement de sa carrière de chercheur. L'enseigne se concentre sur la biotechnologie et incarne l'avant-garde de cette discipline dans l'Hexagone.